Toubab Dialaw : une élève de 17 ans accuse son père de viols multiples

31 août 2022 à 13h47

 I. Badji âgé de 50 ans, consultant en ingénierie de projet vivant en France a été arrêté le 25 août alors qu’il était en Sénégal pour des vacances. Selon ‘’Libération’’ qui relate cette affaire dans sa parution de ce mercredi, il est accusé par sa fille de 17 ans de viols multiples.

Dans le collimateur de la police de Guédiawaye depuis novembre 2021, I. Badji âgé de 50 ans, consultant en ingénierie de projet vivant en France a été arrêté le 25 août alors qu’il était en Sénégal pour des vacances. Selon ‘’Libération’’ qui relate cette affaire dans sa parution de ce mercredi, il est accusé par sa fille de 17 ans de viols multiples.

Née du précédent mariage du mis en cause, ajoute le journal, la victime a remis aux policiers des enregistrements dans lesquels son père I. Badji lui demandait pardon pour ses actes tout en menaçant de se suicider.

«Quand il venait en vacances, je rejoignais mon père dans sa résidence privée, à Toubab Dialaw, avec ses autres enfants. Il venait dans notre chambre, à l’aube, vers six heures du matin pour se jeter sur moi alors que ma sœur dormait à mes côtés», révèle la victime présumée.

«A quatre reprises, mon père m’a violé alors que je l’admirais plus que tout au monde. En plus de ses agissements, consistant à mettre son doigt dans mon sexe, il a franchi le Rubicon en me pénétrant», ajoute-t-elle.

Interrogé, le mis en cause déclare : «elle est sous l’influence de sa grand-mère maternelle qui est une manipulatrice». «Je ne suis sous l’influence de personne. Je demande à papa d’assumer la conséquence de ses actes. Je n’arrive même plus à étudier, il a bousillé ma vie», rétorque la victime présumée.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article